Street Art & Marketing, la famille s’agrandit

Street Art et Marketing sont heureux de vous annoncer la naissance de leurs enfants: Street Marketing et Ambient Marketing pour le plus grand bonheur de la famille!

Félicitations!!! Quand le Street Art rencontre le Marketing…. Et bien ça fait de beaux bébés! On le sait, tout traditionalisme quelqu’il soit a été ou sera amené à être contesté. Pourquoi? Parce que c’est le propre de l’Homme. C’est dans l’ordre des choses!

Pour situer un peu l’histoire de cette petite « famille », voici quelques petits repères:

Street ArtLe Street Art est né d’une contestation de l’Art, jugé trop conventionnel dans les années 60, et a ainsi ouvert la voie aux artistes street art tels que Banksy, Jonnystyle et j’en passe! Que celui qui n’a jamais vu une seule oeuvre dans la rue me le dise! Des guidons et des vélos accrochés dans les rues de Montpellier, en passant par l’emblématique petite fille au ballon rouge de Banksy, les Space Invaders omniprésents… Certains lieux sont même devenus cultes, comme le Mur de John Lennon à Prague! Le street art est tout simplement partout, et a enfin obtenu le statut qui lui revient de droit: l’Art avec un grand A!

Vous comprenez bien que le Marketing n’y soit pas resté insensible: La « rue » est un environnement réel pour les consommateurs et le Street Art ne passe pas inaperçu. Et ce, qu’on sache l’apprécier ou que l’on s’y oppose. Non, l’environnement urbain ne laisse personne indifférent! Le Street Marketing se manifeste de différentes formes: il y a les hôtesses qui distribuent des flyers, le Reverse Graffiti, la création de l’appartement témoin d’Ikéa dans le métro parisien, l’opération « bagage mystère » d’Air France il y a quelques temps, les flashmob comme celui du Gagnam style de la place du Trocadéro à Paris, les actions de Michel et Augustin… Le Street Marketing, c’est un peu tout ça, et bien plus à la fois! Le client est au coeur du processus, acteur de l’opération!

Et pour le petit benjamin, L’Ambient Marketing? Il est apparu à la toute fin des années 90 voire même au début des années 2000, et représente encore un marché de niche. Le principe? Un « produit » est sorti de son contexte habituel et en intègre un autre. L’environnement ou le produit sont détournés. C’est ainsi que certaines marques ont su détourner des pylones, des bouches d’égout et autres objets du milieu urbain pour promouvoir leur enseigne.

L’Ambient Marketing a permis par exemple aux new-yorkais de voir des zombies tout droit sortis de la série The Walking Dead déambuler dans leurs rues, ailleurs dans le monde un Monsieur Propre sur un passage piéton, des stickers de radios, transistors se servant des bouches d’égout et d’aération pour la promotion du Festival International de Radio … On ne peut pas dire que ça manque d’imagination!

De plus, l’Ambient Marketing s’associe volontiers à d’autres actions de communication, conventionnelles ou non pour optimiser l’impact du message.

Ne croyez pas que ces actions soient à « coût Zéro » mais elles vous couteront toujours moins cher qu’une action de communication média de type télévision, radio, cinéma, sur une durée de plusieurs mois…. Maintenant que vous avez toutes ces informations, il ne vous reste plus qu’à: 1) Cibler, 2) Trouver l’endroit idéal, 3) Etre créatif et avoir l’idée qui vous va comme un gant! Bon, soyez effrontés mais pas trop non plus! Pensez aussi à la législation!

Qui a dit que le marketing était trop traditionnel?

 

Focus sur … Le Reverse Graffiti

Le principe de ce dernier est très simple: il suffit de trouver en ville un endroit sale (murs, vitres, pavés…) et de le nettoyer en lui donnant une « identité » à l’aide d’un pochoir bien souvent. Ceci dit, chacun sa méthode! L’identité peut être un dessin, un visage ou un… Logo! Les marques l’ont bien compris.

Le point positif du Reverse Graffiti: son coté éco-responsable! Pas de colle, pas de papier ni de peintures ou autres dégradations que beaucoup reprochent au Street Art.

Merci M.Moose pour cette preuve de créativité! Apres avoir collaboré avec Microsoft et Smirnoff, de nombreuses marques on été ainsi « exposées » par lui ou d’autres depuis ces 10 dernières années!

 

0 comments