PROJET GRAPHIQUE : Le cahier des charges 1/3

cahier des charges

Sous ce terme un peu barbare se cache un outil indispensable qui permettra la bonne appréhension de son projet mais aussi et surtout une boussole guidant le designer trop souvent livré à lui-même dans un monde de création aux possibilités infinies.

CAHIER DES CHARGES ET PAS CAHIER DECHARGE

Aussi indispensable qu’un fer à lisser pour une star de la télé réalité, le cahier des charges est le support indispensable à tout projet de création graphique. Tout d’abord parce qu’il va vous permettre de mettre en ordre vos idées et vous faire réfléchir au sens principal que vous voulez donner à votre réalisation. Il va également servir de point de repère et de ligne à suivre pour le designer.

En effet, le manque de clarté dans une demande client est la principale source de confusion pour un créatif.

A BOIRE ET A MANGER MAIS PAS N’IMPORTE COMMENT

Le cahier des charges est un document qui permet d’organiser les différentes notions utiles à la réalisation d’un support graphique de toute sorte. De la simple carte de visite à un webdesign complexe, il est la bible à laquelle le designer va se référer afin d’assurer la cohérence graphique de votre demande.

Il contiendra également les spécificités techniques ou bien encore les délais à respecter.

A la fois guide et source d’information, il permet d’éviter les incompréhensions ainsi que les mauvaises surprises pour les deux parties.

 LE BRIEF EN BREF : Contexte de la société

Contexte entreprise3

01- Histoire :

Il s’agira ici de faire une petite description de votre société, son historique, son équipe, l’origine du projet… Ce passage est important car il permettra au créatif de cerner l’esprit, l’essence même de votre société. Pas besoin de faire un roman non plus, le but est de donner des informations clés sur les motivations de votre société.

02 – Activité :

Un petit descriptif de l’activité principale de votre société; essayez d’adopter un vocabulaire compréhensible pour le commun des mortels. Rappelez vous qu’il n’est pas donné à tout le monde de comprendre un jargon technique propre à votre activité. Encore une fois soyez clair et concis car il paraît que le cerveau fait une pose toutes les 15 min ! Même plus pour certains d’entre nous…

…. PAUSE CERVEAU….

03 – Concurrence :

Il est toujours bon pour vous de jeter un œil à ce que proposent vos concurrents. C’est à vous d’orienter le designer sur ce que vous trouvez pertinent chez un concurrent ou encore mieux, ce que vous ne voulez surtout pas !

04 – Cible :

Le but est de réaliser un portrait robot de votre cible principale. Sa tranche d’âge, si celle-ci appartient à un socio-style précis, ses habitudes, son niveau social, ses intérêts…

Toute information est bonne à prendre !

Comme dit la célèbre expression : « On va pas donner du steack à manger à pépé ! » Quoi, ça ne ce dit pas ?

….PAUSE CERVEAU….

 Voici donc les principales informations à communiquer pour définir le contexte général de votre société. L’idéal étant de s’appuyer sur une étude de marché réalisée par un professionnel.

Une fois le portrait robot de votre société dessiné, il sera temps pour vous de rentrer dans le vif du sujet avec la partie la plus importante pour un designer : LE BRIEF CREATIF, que je vous présenterai en détails dans mon prochain article sur la partie 02 de « Comment réaliser son cahier des charges ».

The following two tabs change content below.
Mickael

Mickael

Graphic & Webdesigner chez MARCOM Startup
Esthète 2.0 ! Hyperactif, hyper-réactif mais surtout hyper-créatif !
0 comments